BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
jeudi , décembre 14 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / A la Une / Foot au Mali : les terroristes ne seront pas les arbitres

Foot au Mali : les terroristes ne seront pas les arbitres

L’interdiction des matchs de football à Diafarabé nous fait découvrir avec effroi que l’obscurantisme aurait fait son retour au même moment dans le Nord et au Centre du Mali.

Il se serait manifesté sous différentes formes. On ne peut pas encore attester des châtiments qui auraient été perpétrés. Ce qui est certain en revanche c’est que la circulation de ces informations révèle les intentions des chefs djihadistes : terroriser les Maliens pour se faire accepter dans le jeu politique.

Le fondamentalisme, la violence aveugle, auraient ainsi fait ou refait surface dans des villages aussi distants que Diafarabé et Taghlit : ici un homme et une femme menacés de lapidation, là la pratique du football interdite à une jeunesse déjà durement pénalisée par le chaos djihadiste.

Ce désordre qu’ils ont semé vise à changer les règles de la vie en commun, à remplacer les institutions par des tribunaux soit-disant traditionnels. Ces messieurs terroristes se veulent les maîtres du jeu, jouent les arbitres de matchs sinistres, s’érigent en juges de nos vies et de nos coutumes. Ils exposent à la vue de tous des châtiments odieux mais nous privent du magnifique spectacle de la cohésion, de l’amitié, de l’énergie libératrice d’une partie de foot.

Enfin c’est ce qu’ils espèrent. Souvenez-vous de ce superbe film largement récompensé : Timbuktu ! Ils feraient bien de regarder eux aussi la célèbre scène du match de foot sans ballon où les jeunes bravent l’interdiction en simulant son existence. Les passes sont bien réelles, leur énergie dévorante aussi, leur soif de liberté reste intacte !

L’adhésion à un projet morbide, elle, ne s’impose pas. Tout au plus, la soumission se monnaye. Tout se monnaye pour les terroristes : leur implantation dans un village, leur acceptation dans la vie politique du Mali. C’est justement cela leur but ultime. Les jeunes Maliens doivent avoir conscience de ce cynisme et exprimer collectivement leur refus d’être manipulés.

L’alliance d’Ansar Dine avec le Front de Libération du Macina et Al Mourabitoune ne doit duper personne : oui, ils se ressemblent et se rassemblent mais jamais ils ne formeront une équipe gagnante. Contre une prime, ils se seront vite trahis.

Khalilou Coulibaly pour Malikahere

Twitter :@khaliloucoulib3

About Malikahere

Vérifiez également

Otages FAMa : l’hypocrisie d’Iyad Ag Ghaly

Le Mali semblait déjà un pays assez marqué par les agissements d’hommes sans scrupule et ...