BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
dimanche , août 20 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / A la Une / La CMA veut-elle vraiment la paix ?

La CMA veut-elle vraiment la paix ?

La paix, la fin du terrorisme, le retour de l’Etat : ce à quoi rêve chaque Malien depuis des années est mis en danger par le jeu trouble que mènent certains groupes armés signataires de l’Accord d’Alger.

La Coordination des mouvements de l’Azawad semble tout particulièrement concernée. C’est ce que laissait entendre la mise en cause par l’ambassadeur d’Algérie de l’attitude des responsables de la CMA à Kidal il y a quelques jours. Mais c’est aussi ce que semble penser Barkhane.

La CMA, groupe armé signataire ? Ou bien groupe armé terroriste ? Ce sont les questions que nous, Maliens, sommes en droit de nous poser. Messieurs Alghabass ag Intallah et Sidi Brahim Ould Sidatt ont bien tenté de montrer leur bonne foi ces derniers jours, répondant aux injonctions de M. Ahmed Boutache, président du Comité de suivi des accords : il a fallu les menaces à peines voilées de M. l’ambassadeur d’Algérie au Mali, déjà formulées en février dernier d’ailleurs, pour que la CMA accède enfin aux demandes de mise à disposition de la MINUSMA et des Autorités intérimaires du Camp I de Kidal.

Ce camp doit en effet accueillir les éléments du bataillon du MOC de Kidal dans les prochaines semaines. Or, pendant des mois, Sidi Brahim Ould Sidatt et Alghabass ag Intallah ont donné, par leur attentisme, par leur inaction, l’impression qu’ils faisaient le jeu des terroristes et de tous ceux pour qui la paix au Mali n’est par une priorité.

Cette impression est encore renforcée par la publication le 1er juin d’un communiqué dénonçant l’arrestation par Barkhane de Jamal Ould Sidi, officier de la CMA au sein du Mécanisme opérationnel de coordination de Tombouctou. Barkhane aurait-elle pris le risque d’arrêter Jamal Ould Sidi sans de solides soupçons sur ses liens avec les terroristes ? Probablement pas.

Plusieurs conclusions peuvent être tirées de ces événements. La première, c’est que des terroristes ont sans doute infiltré les rangs de la CMA. La seconde, c’est que la CMA semble ne rien faire pour les en chasser. Pire, elle les défend.

Le temps presse pour la CMA : Alghabass ag Intallah et Sidi Brahim Ould Sidatt doivent faire preuve de leur bonne volonté, en chassant les terroristes de la Coordination des mouvements de l’Azawad, en les dénonçant. Alghabass ag Intallah doit choisir entre la colombe de la paix et la Kalashnikov. Sinon, nous ne cesserons de penser que la CMA fait le jeu des ennemis de la paix. Que ce groupe armé signataire est en fait une façade pour des groupes armés terroristes.

Boubacar Samba pour Malikahere

Suivez-moi sur @bsamba730

About Malikahere

Vérifiez également

Au Mali, le couple non marié, dont la lapidation avait été annoncée, n’a pas été exécuté

L’homme et la femme vivant en concubinage dans un village de la région de Kidal ...