BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
samedi , octobre 21 2017
Accueil / Economie / Après leur grève, les enseignants du nord du Mali ont obtenu gain de cause

Après leur grève, les enseignants du nord du Mali ont obtenu gain de cause

Une délégation de la coalition des enseignants du nord du Mali était présente ce dimanche 28 mai à Tombouctou pour rendre compte des négociations qui ont eu lieu une semaine plus tôt avec le gouvernement.

Le 14 février, les enseignants du Nord-Mali avaient lancé une grève illimitée. Le mouvement avait été suspendu dès le lendemain pour laisser du temps aux discussions.

Parmi leurs revendications, on trouve l’indemnisation des enseignants victimes durant l’occupation de la région par les terroristes en 2012 ou la demande de majoration des primes de zone en fonction de l’insécurité dans les diférentes villes du Nord.

Selon Mohamed Ag Issa, le gouvernement s’est engagé à donner des réponses à l’ensemble de leurs demandes. Le porte-parole de la coalition se dit donc satisfait mais attentif quant à leur mise en œuvre.

« Le gouvernement s’est engagé à verser une somme de 100 000 francs CFA [150 euros] à tous les enseignants, qui n’avait pas été distribuée pendant l’occupation des régions du Nord », détaille-t-il.

D’autre part, le gouvernement « nous a informés de la création d’une commission chargée de la majoration de la prime de zone, compte tenu des risques sécuritaires que nous courons dans l’exercice de nos fonctions dans cette partie du pays ».

Indemnisation des victimes de 2012

Cette commission aura la charge de faire des propositions concrètes et des majorations substantielles en tenant compte des spécificités des différentes zones difficiles du pays.

Quant à l’indemnisation des victimes de la crise de 2012, le ministère de l’Education s’est engagé à réceptionner toutes les dépositions des enseignants victimes en vue de les transmettre à la Commission vérité, justice et réconciliation, la structure habilitée à indemniser les victimes de cette crise-là.

« Pour nous, c’est une lueur d’espoir, conclut Mohamed Ag Issa. Nous sommes prêts à aller jusqu’à la fin en montrant vraiment notre bonne volonté en attendant que l’Etat réunisse les conditions pour pouvoir exécuter les engagements pris ».

Source : rfi

About Malikahere

Vérifiez également

Le Mali a reçu 247 milliards de francs des compagnies minières en 2016 (ministère)

(Agence Ecofin) – Le ministère malien des mines a déclaré mardi qu’en 2016, les revenus ...