BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
dimanche , mai 28 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / A la Une / Enlèvement à Gao: seuls nous maliens avons la solution

Enlèvement à Gao: seuls nous maliens avons la solution

Nos frères chrétiens fêtent Noël partout dans le monde. A l’heure où les pasteurs bénissent, certains continuent leurs crimes à Gao.

Nous nous souvenons tous que les chrétiens étaient les premiers à être tués et pourchassés lors de l’arrivée des terroristes. L’enlèvement samedi 24 Décembre à Gao d’une ressortissante franco-suisse nommée Sophie Pétronin, responsable de l’ONG Association Aide, replonge Gao dans la terreur.

Une membre d’ONG a de nouveau été enlevée ce samedi 24 Décembre à Gao à 17h00 dans le quartier Sossokoira. Déjà, dans les rues de Gao la rumeur a couru : des bandits ont enlevé Maman Sophie ! La blanche qui aidait les enfants de Gao depuis des années dans son centre d’accueil. Les organisations humanitaires aident notre Mali à se redresser.

Leurs membres viennent ici pour aider nos jeunes, pour nos enfants. Ils viennent de leurs pays pour renforcer les compétences de nos anciens et permettre de reconstruire ce qui a été détruit par les islamistes.

Les bandits qui enlèvent des otages et veulent partager les rançons ont-ils vraiment compris que c’est à nos enfants et au rétablissement d’une vie normale à Gao qu’ils s’attaquent ? Sophie nous aidait. Elle avait développé des projets pour Gao.

Elle avait convaincu ses amis pour qu’ils apportent de l’argent pour le centre d’accueil des bébés orphelins. Nous musulmans n’avons pas de trêves de Noël, mais nos anciens nous ont toujours appris à respecter ceux qui viennent pour partager avec nous.

Qui sont-ils ceux qui ont enlevé Sophie : de jeunes bandits drogués qui ne pensent qu’à l’argent, des terroristes qui veulent revenir à Gao pour couper des mains et fouetter nos femmes ?

La solution est entre nos mains. Ne laissons pas enlever ou mourir dans l’indifférence ceux qui viennent aider nos communautés. Nos Forces Armées, la Plateforme se rassemblent dans le MOC. Il est temps pour la CMA de se joindre au MOC de Gao.

Si le MOC avait déjà été présent, ce nouveau drame aurait été évité. Il est temps que nous maliens, nous réagissions. Que l’administration revienne complètement à Gao et que la police arrête les criminels. Ne laissons pas les bandits et les extrémistes revenir dans le Nord.

Aïcha Sangaré pour Malikahere

Vous pouvez suivre Aïcha Sangaré sur Twitter : @aichasangare13

About Malikahere

Vérifiez également

L’imam Dicko veut-il diviser le Mali ?

Qu’est-il arrivé à l’imam Dicko ? Peu de Maliens sont aussi sages, aussi droits que ...