BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Dernières Nouvelles
Home / A la Une / IYAD AG GHALI, PHENIX OU VAUTOUR ?

IYAD AG GHALI, PHENIX OU VAUTOUR ?

L’accord de Paix, autour duquel la plupart des Maliens se sont unis, nous invite à réfléchir en ce mois béni à la façon dont certains veulent pervertir l’espoir de paix par intérêt ou naïveté coupable, en gardant du passé les pires traces qui entachent l’image du Mali.

Les Musulmans le savent parfaitement : jamais notre pays ne pourra progresser et tourner la page en acceptant le retour sur le devant de la scène de terroristes qui dénaturent notre religion, à l’image de ceux qui ce jour frappent aveuglément des familles en Tunisie en plein ramadan.

Un exemple bien connu qui entache, lui, la réputation du Mali: Iyad Ag Ghali, le principal responsable des exactions de 2012 qui a voulu imposer une loi de violence dans notre pays.

Nous n’oublions pas que c’est à cause d’Iyad Ag Ghali qu’a été rendue possible l’occupation des villes du Nord par AQMI, et donc l’imposition de la loi des mains coupées, des lapidations et des décapitations qui y furent monnaie courante.

Mais la signature de l’accord de paix a été pour Iyad ag Ghali un véritable camouflet. En effet, avant le 20 juin, de nombreuses personnalités ont pu trouver un intérêt égoïste et mercantile à voir les promoteurs de l’obscurantisme prendre pied au Nord.

L’appât du gain a fait perdre tout bon sens à certains grands boubous. Certains ont pu ainsi oser publiquement affirmer « il faut inviter Iyad Ag Ghali à la table des négociations » !

Après tout, selon eux, il aurait rendu quelques services naguère pour la libération de quatre otages. Bien qu’il « sente le soufre » et soit le commanditaire de nombreux actes terroristes depuis 2012… il serait parait-il plus nationaliste qu’autonomiste?

Ceci n’empêche pas Malick Ag Wanasnat, présent lors du massacre d’Aguelhoc de sinistre mémoire pour tous nos concitoyens, d’œuvrer aujourd’hui activement et au grand jour au sein du HCUA pour la réhabilitation de son mentor.

Celui-ci a derrière lui une petite cour d’idiots utiles, comme ces journalistes agissant honteusement dans la presse de Bamako derrière des pseudonymes, qui sont devenus l’instrument de la propagande qui vise à innocenter ce criminel en revendiquant pour lui un siège lors des négociations pour les accords de paix.

En échange de leur soumission aux chants de mort du fanatisme, ils pensent tirer un bénéfice politique ou financier d’une alliance avec cet escroc qui ne doit sa rémission qu’aux subsides qu’il retire du trafic de drogue.

Rappelons en effet qu’il est celui auprès de qui tous les transporteurs de cocaïne se tournent pour pouvoir acheminer leur stock vers l’Europe en utilisant ses intermédiaires en Libye, pays qu’il connaît bien pour s’y réfugier…régulièrement.

Un de ceux qui profitent le plus de cet état de fait est bien sûr le bien connu Mohamed Ould Aweinat : fournisseur de drogue, il est le partenaire principal des katibat terroristes qui gravitent autour de Kidal, avec qui il a bien évidemment conclu un accord ‘entre grandes personnes’… !

Ce qui ne l’empêche pas d’apparaître dans la société et les médias comme un respectable militant « politique ». Mais les suiveurs intéressés ou irresponsables d’Iyad Ag Ghali semble oublier un paramètre essentiel : les négociations sont désormais terminées, car avec le Ramadan 2015 s’ouvre pour les Maliens une nouvelle ère de réconciliation dont Iyad sera définitivement exclu. Aucune place dans le jeu politique ne lui sera laissée dans un Mali uni et en paix.

Maintenant qu’il se cache pour sauver sa peau bien loin des lieux de pouvoir, les combattants terroristes qui lui restent se détachent de lui. Alors que le Nord n’aspire désormais qu’à la paix, que peut encore espérer Iyad Ag Ghali, si ce n’est récupérer à son profit quelques laissés pour compte des mesures d’intégration des combattants rebelles promises par le premier ministre Keita ?

Bien maigre lot de consolation. Iyad le vaincu, Iyad le solitaire ne parviendra pas une dernière fois à profiter de l’actualité pour compenser ses pertes. Les signataires du 20 juin dernier comprennent parfaitement que leur crédibilité politique ne peut pas être souillée par un coupeur de têtes.

Je le dis aux quelques naïfs qui ne voudraient pas voir ces faits connus par tous, au Mali et ailleurs : cessez donc d’imaginer le petit profit mercantile ou politique que vous pourriez tirer d’un impossible retour d’Iyad Ag Ghali.

Il est inscrit dans l’image noire d’une période marquée par le terrorisme et l’obscurantisme, qui désormais n’a plus lieu d’être.

Même si ses derniers complices corrompus cherchent à le parer d’un plumage de phénix, il demeure ce qu’il a toujours été : un vautour qui se nourrit des cadavres de ses amis. Et ça, le peuple malien, qu’il soit du nord ou du sud, ne l’oublie pas.

Idrissa KHALOU pour Malikahere

About Malikahere

Check Also

Djihadistes : constructeurs ou destructeurs du Mali?

Koro : 2 enfants morts, 1 mutilé ! En cause les explosifs des djihadistes. Dans ...